ACTUS

31/07/2007

Quelques nouvelles du Championnat d'Europe Espoir en Finlande

posté à 02h54

Pierre guivarc'h nous fait l'honneur de nous transmettre ses sensations durant la course.
Voici donc un "résumé" de ce qu'il qualifie comme : "Une course de ouf, pleine de rebondissement, à se faire péter le coeur et les jambes ... que du bonheur."

Merci à toi Pierre et bonne lecture à tous.



course individuelle)

A 16h c’est à notre tour. J’ai pas un trop mauvais dossard, n’ayant pourtant marqué aucun point cette année sur les Coupes d’Europe. J’ai le dossard 33 (sur 77 partants) et j’arrive donc à bien me placer sur le ponton (environ au milieu).
16h … « Take your mark » puis ... TUUUUUUUUUUUUUUUU, la corne retenti et c’est parti pour 1500m découpé en 2*750m avec donc une sortie à l’australienne de 150m (en faux plat montant) et cela dans une eau réchauffée à 17.4°C.
Dès le début, je n’arrive pas à poser ma nage, mon rythme cardiaque est élevé et je n’arrive pas à reprendre mon souffle. Bien que proche (260m) la première bouée se négocie bien, et ensuite c’est la bataille jusqu’à la sortie de l’eau.
Déjà sec au 750m, l’australienne me fusille encore plus, et l’espoir de faire un super plongeon (avec la rampe de lancement : voir photo) pour repartir sur le second 750m s’envole. Je saute et m’écrase dans l’eau. J’ai quand même pu regarder ma place et je suis dans les 15, juste derrière David (Hauss), donc rien de catastrophique pour le moment.
Le 2è 750m est horrible, je suis à l’arrêt, j’avance plus.. Au final je sors à 20’’ de David et à 40’’ de la tête, la ça commence à devenir inquiétant. (perdre 25 places en 750m ...)

Le parcours vélo est un aller-retour de 6km, avec un enchaînement d’un bon faux plat et puis d’une petite bosse derrière. Il n’est pas dur mais il est usant, avec au bout un demi-tour et une relance à faire en bosse.
J’embraye de suite à vélo, mais ayant beaucoup donné en natation, j’ai du mal à envoyer les watts. Nous sommes un groupe de 15, mais on est seulement 5 à rouler (Casadei, Torok, Pejsar ...). Le groupe s’organise puis se désorganise, ce qui fait qu’après le premier tour, on accuse 30’’ de retard sur le 1er pack composéde 26 unités, dont David et Cyril (ce dernier sorti 3è de l’eau !!). Au second tour, on accuse 45’’ de retard et là je me dit que c’est perdu, et je décide donc d’arrêter de rouler. Je me met à l’abri dans les roulettes et dans le 3è tour (sur 6 au total), le groupe de Boris nous revient dessus.
Du coup, ça repart de plus belle, et sous l’impulsion de Boris, de deux Belges et d’un néerlandais, notre groupe composé désormais de 29 gars, reprend du temps au premier pack.
Passage au 3è tour, nous sommes à 20’’ du 1er pack, puis dans la fin de celui-ci, on effectue la jonction.
On est désormais un gros pack de 50, à se faufiler parfois dangereusement entre les cônes de signalisation (tiens je connais ça ;)), les terres pleins, les virages à 90°, etc …
Là je flippe de plus en plus, car la course va se résumer à un 10km, et je sais que je suis loin d’être un grand coureur à pied. J’essaye donc de récupérer au mieux, de m’alimenter régulièrement, de boire, pour être au top sur la course à pied.

J’arrive à me replacer dans le 1er tiers à l’approche de la seconde transition mais je pars seulement 25/30è à pied.
La course à pied se divise en 4 tours de 2.5km, avec un faux plat montant à la sortie du parc, ensuite une petite bosse bien cassante au km1.5, puis un talus bien raide de 10m au km2.5.

Les mecs partent tous comme des dingues et comme Frank nous l’avait conseillé la veille, je pars sur un bon rythme, mais sans me cramer.
Plus ça va et plus je sens que mes jambes sont bonnes. Je remonte les fuyards un peu trop ambitieux et au 2è tour je suis 18è avec Boris juste derrière.
Celui-ci me double et reste à 5/6m devant moi pendant environ 1.5/2km, puis me sentant vraiment bien, je le repasse et attaque. Avec les infos de Frank et du Doc, je sais que la 10è place est à 20m devant moi. Je remonte jusqu’à être à 7’’ de cette 10è place, mais je ne parviens pas à boucher le trou. Je coince un peu dans le 4è tour et finis à une belle 13è place (avec le 13è temps à pied).

David termine quant à lui à la 6è place, déçu de sa tactique à pied alors qu’il était bien. Boris arrive 17è ayant consenti beaucoup d’effort sur le vélo, et termine au sprint, et Cyril qui avait beaucoup donné à vélo aussi, craque à pied et termine 43è.

Plus que ma place (qui en soit est bien je trouve), je suis surtout content que dans un format de course comme celui-ci, ou ça s’est joué à pied, je peux aussi défendre mes chances.

Course par équipe

Chacun doit effectuer un mini triathlon de 300m natation, 8km de vélo et 2km à pied. Ca parait pas comme ça, mais c'est trés dur, surtout avec un Courte Distance dans les pattes la veille.

David est le premier relayeur et affronte le russe Poliansky (un monstre ...) le suisse Van Berkel et l'Italien Alessandroni (pour les meilleurs).

Ploiansky donne le relais à Brukankov avec 30" d'avance sur un groupe de 3 (David, Van Berkel et Alessandroni).
Je pars dans les jambes du Suisse en natation, puis le passe avant la première bouée. J'ai cette fois de super sensations et fais le forcing pour faire péter l'italien (Casadei) qui avait opté (comme ses camarades d'équipe d'ailleurs) à nager sans combi (l'eau devait etre à 19°).

Je sors avec le Suisse De Kaenel de l'eau et à 10" derrière l'Italien. Celui-ci n'ayant pas de combi, il refait son retard dans la transition.
On pars à 3 et là encore j'ai des jambes de feu. Dès le début, le Suisse est séché et ne prend que des mini relais. Je connais les qualités de Casadei à vélo, mais là, comme le Suisse, il n'est pas super bien. J'hésite à plusieurs reprises de partir, mais je préfère les sécher encore plus en faisant de grosses relances à chaques virages, à chaque demi-tour, dans les bosses ...
Car je connais aussi les qualités de coureurs de Casadei (8è la veille avec 20" de mieux que moi au 10km).

Je fais une transiton moyenne (pourtant entré premier des trois dans le parc) et pars derrière le Suisse. L'italien est dans mes jambes, et je décide de rester dans celles du Suisse pendant 300m, le temps de voir.
Au bout de 300m, c'est tout vu et j'accélère pour faire sauter le suisse,qui lache petit à petit, mètre par mètre, mais il s'accroche.

J'entend que l'italien souffle fort et j'essaye de le décrocher lors du demi-tour, mais il tient encore.
A la faveur d'une descente à 300m du passage de relais, j'en remet une, mais l'italien resté à l'abri depuis le début, accélère fort aussi.
Le suisse est à 10", et en sprintant comme un malade, je donne le relais en 2è position à Boris, derrière les russes (à 55" déjà ...) et juste devant les italiens.

Boris fait une bonne natation en restant au contact de l'italien (De Ponti) et le dernier relayeur suisse (Charles Rusterholtz) refait son retard de 10" (concédé par son camarade) en à peine 150m.

Boris sorti avec l'Italien (qui nageait sans combi) et le Suisse (beaucoup plus fort en natation) se fait décrocher à la transition.
Ils se font la malle tout les deux et Boris sort tout seul à 15" derrière.
Pendant un moment on flippe, c'est clair, on voit la médaille partir, mais c'était sans compter sur ce Charles, qui pose une mine à l'italien en vélo, laissant ce dernier tout seul.
L'italien se crame à vélo pour se pas se faire reprendre, mais Boris fait un vélo de dingue et pose à 5" derrière De Ponti.

Boris part et sent qu'il a des jambes de feu. Il rentre sur l'italien après seulement 100m de course à pied. Il le passe en étant au moins 1km/h au dessus L'italien grimace ... c'est fini pour eux.

Boris continue à faire le forcing jusqu'au bout.

Une course de ouf, pleine de rebondissement, à se faire péter le coeur et les jambes ... que du bonheur.

 


Autre news:
16/06/2017 : Yann Rocheteau 1er de sa catégorie à Boulder Colorado
09/06/2017 : Kavin Runstadler (Triathlète MX3) 3ème du VentouxMan
21/04/2017 : -30% sur votre commande pendant !
16/02/2017 : Kevin Rundstadler nouveau membre du Team MX3
08/02/2017 : Toumy Degham objectif Iron Man Afrique du Sud !
27/01/2017 : Soldes MX3 -35% ! Go !
16/01/2017 : MX3 Partenaire du Team Peugeot pour le triplé !
05/01/2017 : Sebastien Loeb et le Team Peugeot Dakar avec MX3
20/06/2016 : Yann Rocheteau vainqueur à domicile
01/06/2016 : Toumy Degham Champion de France militaire 2016


» Consulter les archives

RSS